Créquy (Pas-de-Calais)

 

Documents (1851-1898)

1852,29 février .- Elections au corps législatif:

1852, 16 août.- Annulation par le Conseil de Préfecture de l'élection de Jacques Dufourny, Joseph Brebion et Liévin Feutrel, par manque de voix. (PDC, 3 Z 347)

1852, 22 août.- Elections municipales.- Elus au premier tour: Auguste Demagny (102 voix), Augustin Desomble (103), César Flory (102); elus au 2ème tour: Alexandre Bracquart (95), Jean-Baptiste Merlen (80), François Boudry (79), Demagny-Baudel (93), Branquart (57), Briche-Carpentier (72) (PDC, 3 Z 371)

1852, 21 novembre.- Préparation des élections. 80 électeurs sont en voyage. Une pétition en faveur de la proclamation de l'Empire a reçu 146 signatures (sur 380 électeurs). Le desservant n'a pas signé.

1853, 18 janvier.- Une distribution exceptionnelle de 40 pains a été faite à l'ocasion du mariage de l'Empereur, au cri de "Vive l'Empereur! vive l'Impératrice!" (PDC, 3Z 303)

1853, 12 février.- La municipalité de Créquy félicite Sa Majesté l'Empereur pour son mariage (PDC, 3Z 303)

1853.- La municipalité demande un secours de 550 F pour réparation à la maison d'école (PDC, 3 Z 371)

1854.- Suppression d'un des deux gardes-champêtres. Boyaval doit cesser ses fonctions car il est le plus ancien. (PDC, 3 Z 371)

1854, 15 février.- La municipalité fait une demande de secours por le traitement de Melle Petit, institutrice. Il y a cependant difficulté à l'obtenir de la part du recteur. (PDC, 3 Z 371)

1855.- Une souscription pour les combattants de guerre de Crimée rapporte 5550 F

1857, 21-22 juin.- Elections au corps législatif: inscrits : 338; Wattebled (bonapartiste): 146

1859, 3 août.- La commune de Créquy vote une adresse à l'Empereur à l'occasion de la Paix. (PDC, 3Z 303)

1861.- Le baron Seillière fait un don de 200 Fr pour les chemins vicinaux. (PDC, 3Z 371)

1863, 30-31 mai.- Elections législatives.-Inscrits: 331; votants: 220; Le Sergeant (bonapartiste): 131; Martel (droite libérale): 86 (AN, C 1863)

1865.- L'Inspecteur d'Académie signale à l'administration municipale que la maison d'école est insuffisante. (PDC, 3 Z 371)

1869, 25 mars.- Le Ministre de la Justice et des Cultes accorde à la commune un secours de 2000 Fr pour la réfection de la toiture de l'église. (Ads, Arras, dossier de paroisse)

1869, 23-24 juin.- Elections législatives- Inscrits: 360; votants: 263; Jourdain (bonapartiste): 179; Tripier: 7 (AN, C 1989A)

1869, 10 décembre.- L'Inspecteur d'Académie demande que l'administration municipale veuille bien prendre toute mesure souhaitable pour mieux assurer son service scolaire. Les écoles sont trop petites; il n'existe pas de logement. (PDC, 3 Z 347)

1870, mai.- Plébiscite.- Inscrits: 347: votants: 280; Oui: 276; Non: 4. (M 144)

1870, août.- Quête faite à Créquy pour les les familles des militaires et marins en campagne: 186,95 Fr. (Conseil Municipal)

1870, 4 septembre.- Installation de Jean-Baptiste Merlen, maire et de Denis Boudry, adjoint, qui jure obéissance à la Constitution et fidélité à l'Empereur.

Nouveau conseil (dans l'ordre des élus): Demagny Casimir, Brebion-Maquet, Dufourny Ernest, Bracquart Joseph, Boudry Victor, Briche-Carpentier, Petit César

Demagny Alexandre, Demagny-Baudel, Bracquart Alexandre

1870, septembre.- Garde nationale composé de membres du conseil municipal (Petit César, Boudry Victor, Bracquart Joseph; Demagny-Baudel, Demagny Casimir, Demagny Alexandre) et de citoyens choisis par le préfet (Bracquart-lemaire, Brebion Damase, Cornu Henri, Moronval-Coache, Dauchez, Caron Auguste (Conseil Municipal)

1870.- (bien sûr, je n'y étais pas). Les hommes font l'exercice avec des bâtons sous le commandement de Gérard Boudry qui avait été grade 'Peloton... tourne !" Commandait "Gérald" - "Par où ?" demandait les hommes de tête en patois naturellement. Raconté longtemps après ce "par où ?" faisait rire. J'ai bien connu le Père Tanchon qui avait fait la guerre de Crimée, il pensait une petite cuite quand il touchait sa pension. (Lettre Albert Moronval, 26 mai 1968)

1870, 9 octobre.- Installation de Jean-Baptiste Merlen, maire, et de Bracquart, adjoint, par arrêté préfectoral du 7 octobre. (Conseil Municipal)

1871, 19 janvier.- La commune doit fournir un contingent de 3070 Fr pour l'habillement, l'équipement, la solde et l'armement des gardes nationales. (Conseil Municipal)

1871, 30 avril, élections municipales: Demagny Casimir, Brebion-Maquet, Dufourny Ernest, Bracquart Joseph, Briche-Carpentier, Petit César, Demagny-Baudel, Bracquart Alexandre, Merlen Jean-Baptiste, Boudry Denis, Demagny-Delannoy, Demagny-Lenglet

1871, 5 novembre.- Le Conseil Municipal approuve à l'unanimité le projet de chemin de fer d'Arras à Etaples avec station à Beaurainville. (Conseil Municipal)

1872, 7 janvier.- Elections législatives.- Inscrits: 358; votants: 213; Levert (bonapartiste): 179; Lenglet (républicain): 33. (M 144)

1872, 1er octobre.- Installation de Théophile Gamain, né en 1848, comme instituteur.

1873, 30 octobre.- Le chemin de la vallée sera empierré. (Conseil Municipal)

1873, octobre.- Etat des chevaux: 1 cheval entier, 124 chevaux hongres et juments, 8 mulets et mules.

1874, 8 février.- Elections législatives.- Inscrits: 329; votants: 162; Sens (bonapartiste): 128; Brasme (républicain): 33. (M 144)

1874, 17 mai.- Vote dune imposition extraordinaire à titre de secours à la fabrique pour reconstruction d'une partie de l'église: 25.000 Fr. (Conseil Municipal)

1874, 10 octobre.- Le Conseil Municipal vote une subvention de 1000 Fr à la Compagnie de Chemins de fer Anvin-Lumbres. (Conseil Municipal)

1874, 18 octobre.- Elections législatives>.- 1er tour: Inscrits: 344; votants: 265; Delisle (bonapartiste): 108; Brasme (républicain): 33; Jonglez: 24. (PDC, M 144).- 2ème tour: Inscrits: 344; votants: 233; Delisle (bonapartiste): 181; Brasme (républicain): 47. (PDC, M 144)

1874, 22 novembre.- Elections municipales: Demagny Casimir, Brebion-Maquet Pierre-Joseph, Dufourny Ernest, Bracquart Joseph, Petit César, Demagny-Baudel, Bracquart Alexandre, Demagny-Lenglet, Caron-Petit Auguste, Candilier-Hermant

1876, 20 février.- Elections législatives

1876, 12 mars.- Ouragan. Le Conseil, le 14 mars, propose de secours. (Conseil Municipal)

1876, 28 juillet.- Un individu visite le domicile des époux Courtin-Cornu, pendant leur absence et vole 120 Fr. (Journal de Montreuil)

1876.- Ouverture d'une école libre par les Soeurs de la Providence.

1876, 8 octobre.- Election du maire et de l'adjoint.- Maire: Jean-Baptiste Merlen (10 voix/11), Adjoint: Pierre-Joseph Brebion 6 voix/10

1877, 11 avril.- Installation de Melle Dubois, institutrice laïque (PDC, 3 Z 371)

1877, 14 avril.- Pétition au sous-préfet pour que l'école publique soit remplacée par une école libre. (PDC, 3 Z 371)

1877, 15 avril.- Réunion du Conseil Municipal où il se dit que toutes les filles fréquentent l'école des Soeurs de la Providence, ce qui a entraîné la démission de Mme Petit.

1877, 4 mai.- Lettre de Marie Dubois, institutrice laïque, qui demande à l'Inspecteur d'Académie l'admission de deux élèvres gratuites:"M. le Maire prétend que l'admission de deux élèves gratuites à l'école ne le regarde pas pour le moment. Je sais qu'il ne voit pas d'un bon oeil le nombre de mes élèves augmenter. Il éprouverait un sensible plaisir, ainsi que Mr le Curé, si ma classe devenait déserte. Elle aurait dix élèves si les demandes sont acceptées, malgré les ruses des religieuses et les démarches de M. le curé". (PDC, 3Z 371)

1877.- Elections cantonales.- Inscrits: 327; votants: 277; Gosselin: 21; D'Hébard (monarchiste): 252

1877, 9 octobre.- Installation de Mme Seydel, institutrice communale

1877, 14 octobre.- Elections législatives..- Inscrits: 329; votants: 244; Fresnaye (républicain): 35; Hamille (bonapartiste): 208 (PDC, M )

1877, 9 décembre.- Délibération portant adhésion à la création d'un marché à Lebiez. (Conseil Municipal)

1878, 6 janvier.- Elections municipales.- Brebion-Maquet, Dufourny Ernest, Bracquart Joseph, Caron-Petit Auguste, Candilier-Hermant, Merlen Jean-Baptiste, Brebion-Demagny Auguste, Méquinion-Thomas Philippe, Doligez Louis, Bracquart Hector, Briche, Demagny-Lenglet

1878, 21 janvier.- Elections du maire et de l'adjoint.- Merlen Jean-Baptiste, maire; 10 voix.- Brebion, adjoint, 10 voix

1878, 10 février.- Vote de principe d'acquisition d'une maison d'école (Conseil Municipal)

1878, 10 février.- Emprunt de 10.000 Francs pour aménagement des chemins vicinaux. (Conseil Municipal)

1878, 1er décembre.- Vote d'acquisition en principe d'un terrain destiné à l'école des filles. (Conseil Municipal)

1878, 12 mars.- Incendie. (PDC, 3 Z 371)

1878, 28 mai.- Le Sieur Demagny (Casimir) a été condamné pendant la période du 16 mai por délit politique (offense au Maréchal et aux ministres) à une amemnde aux frais. Casimir Demagny demande s'il doit payer l'amende, malgré l'amnistie. (PDC, 3 Z 371)

1878, 22 juillet.- Le montant du plan-devis du groupe scolaire (deux écoles, une salle de mairie, le terrain, les frais de notaire) s'élèvent à 33.812 Fr. que le conseil compte financer par un secours espéré de l'Etat (22.182 Fr), la vente de l'ancienne école (1500 Fr), un emprunt (10.181 Fr). (Conseil Municipal)

1879, 1er octobre.- Installation de M. Ponche, instituteur

1880, 29 février.- Le financement de l'école est révisé (secours de 18.993 Fr et emprunt de 14.819 Fr) (Conseil Municipal)

1880, 12 septembre.- Pour la construction de l'école, l'Etat n'accordera que 11.000 Fr. Le Ministre autorise un emprunt de 14.000 Fr à la Caisse des Ecoles. L'ancienne école sera vendue 819 Fr. Il manque 7493 Fr et le ministère demande que l'emprunt soit porté à 19.000 Fr, emprunt remboursable en 30 ans. (Conseil Municipal)

1881, 9 janvier.- Elections municipales.- Merlen Jean-Baptiste, Brebion-Demagny Auguste, Bracquart César, Briche Joseph, Flory Auguste, Brebion-Demagny ,Jean-Baptiste, Lejosne Cyrille, Brebion-Maquet, Caron-Petit Auguste, Méquinion-Thomas Philippe, Dufresne Philippe, Brebion François.- Merlen Jean-Baptiste, élu maire (12 voix); César Bracquart, adjoint (12 voix)

1881.- La robinetterie à Créquy emploie 250 ouvriers travaillant chez eux. La fabrication est bonne, si la vente est bonne, sn état est toutefois stationnaire. Les salaires sont de l'ordre de 3 f- 3 f 50, les femmes 1 f- 1,25 F, les enfants 1 f- O,75 F. (Journal de Montreuil)

1881, 21 août.- Elections législatives.- Inscrits: 339; votants: 1697; Fresnaye (républicain): 70;Hamille (bonapartiste): 97

1882, 12 février.- La création d'un facteur boîtier, prévue en 1882, est ajournée, à cause des grandes dépenses de la commune. (Conseil Municipal)

1882, 25 juin.- Refonte de la cloche par Drouot, fabricant à Douai. Inuaguration du groupe scolaire. Chaque classe compte 80 élèves inscrits. L'insuffisance d'un seul maître est incontestable et le Conseil Municipal demande à l'autorité compténete un maître-adjoint. (Conseil Municipal)

1883, 3 décembre.- Le curé écrit à l'évêque pour lui demander d'approuver le diplôme concernant la Confrérie du Rosaire qui doit être érigée dans la paroisse. (Ads Arras, dossier de paroisse)

1884, 4-11 mai.- Elections municipales.- Merlen Jean-Baptiste, Brebion-Demagny Auguste, Bracquart César, Briche Joseph, Flory Auguste, Brebion-Demagny Jean-Baptiste, Lejosne Cyrille, Demagny Casimir, Feutrel Bertulphe, Caron-Petit Auguste, Brebion-Maquet, Dufourny Ernest.- Jean-Baptiste Merlen, maire (10 voix/10); Bracquart, adjoint (9 voix/9)

1884, 17 août.- Elections des membres de la commission scolaire: Bracquart, Defourny, Demagny, Pingrenon. (Conseil Municipal)

1885, 19 juillet.- Le Conseil décide de l'élargissement du chemin de Lebiez. (Conseil Municipal)

1885.- Elections cantonales.- Inscrits: ; votants: 260; Boudenoot (républicain): 141; Fauvelle (conservateur): 119

1885, 14 septembre.- Installation de M. Dutertre, instituteur

1886, 29 mars.- Affaire Brebion, sculpteur à Lisbourg. Celui-ci veut intenter un procès à la fabrique dans le but d'obtenir 160 Fr pour travaux à l'église, or, il n'y a eu aucun travaux, préntend la municipalité. (Conseil Municipal)

1886, 27 mai.- legs, par Mme Lefebvre de 2000 Fr à la fabrique. Adhésion du Conseil Municipal. (Conseil Municipal)

1886, 12 août.- Le Conseil Municipal demande au préfet l'autorisation d'installer une boîte aux lettres à Maisoncelle, à la charge de la commune. (Conseil Municipal)

1887, 7 mars.- Commission scolaire: Casimir Demagny qui remplace Ernest Defourny, décédé, Bertulphe Feutrel qui remplace Pingrenon, inéligible. (Conseil Municipal)

1887, 1er août.- Le Conseil Municipal émet le voeu que le Conseil Général et le Préfet du Pas-de-Calais veulent bien prescrire l'emploi exclusif de matériaux français pour l'entretien des chemins de grande communication. (Conseil Municipal)

1888, 6 mai.- Elections municipales.- Merlen Jean-Baptiste, Brebion-Demagny , Auguste, Bracquart César, Briche Joseph, Flory Auguste, Brebion-Demagny Jean-Baptiste, Lejosne Cyrille, Demagny Casimir, Feutrel Bertulphe, Dufourny Jules, Bracquart Justin, Caron-Petit Auguste.-Jean-Baptiste Merlen, maire (11 voix/12; Bracquart, adjoint (8 voix/12)

1889, 14 février.- Demande d'un secours pour la construction d'un mur en briques à l'école, qui remplacera la cloison en planches qui sépare les deux classes de garçons. (Conseil Municipal)

1889.- Elections cantonales.- Inscrits: 340; votants: 173; Boudenoot (républicain): 87; Fauvelle (conservateur): 86

1889, 16 mai.- Fête du Centenaire. De nombreux jeux ont été offerts aux enfants. Un tir à la carabine a été très suivi. Les pauvres ont eu leur part. On a illuminé le soir. (Journal de Montreuil)

1889; 18 août.- Vote d'une indemnité de résidence en faveur de l'instituteur et du titulaire-adjoint, puisque la loi la rend obligatoire. (Conseil Municipal)

1889, 20 août.- Elections législatives.- Inscrits: 340; votants: 251; Boudenoot (républicain): 164; Lhomel (conservateur): 87

1889, 10 novembre.- Le Conseil Municipal sollicite le maintien du droit de parcours et de la vaine pâture que la circulaire préfectorale en date du 20 octobre a aboli. (Conseil Municipal)

1889, 10 novembre.- Vote d'une indemnité de résidence en faveur de l'instiutrice. (Conseil Municipal)

1889, 10 novembre.- Construction d'un pont au Raquet. (Conseil Municipal)

1892, 1er mai.- Elections municipales.- Merlen Jean-Baptiste, Brebion-Demagny Auguste, Flory Auguste, Brebion-Demagny Jean-Baptiste, Lejosne Cyrille, Feutrel Bertulphe, Caron-Petit Auguste, Dufourny Jules, Courtin-Bracquart, Demagny-Bret, Bracquart César, Briche Joseph.- Jean-Baptiste Merlen, maire (11 voix/12); Dufourny, adjoint (7 voix contre Bracquart, 4 voix)

1892, 24 mai.- Projet de création d'un bureau de poste repoussé, car il demanderait trop de sacrifices. (Conseil Municipal)

1892, 3 octobre.- Installation de M. Flippe, en tant qu'instituteur, remplaçant de Macaire.

1892, 17 novembre.- La commune accepte le legs de M. de Wandonne. (Conseil Municipal)

1893, 27 avril.- Un arrêté municipal interdit les coups de feu, à l'occasion des mariages. Un accident, en effet, risque de survenir lors du mariage de Louis Brebion. Un cheval s'emballa.

1893, 25 mai.- Le Conseil Municipal institue un droit de place pour les particuliers (jeux, manège de chevaux de bois,, tirs à la carabine, jeux divers) qui viennent s'installer sur la voie publique le jour de la ducasse. (Conseil Municipal)

1893, juin.- Eclat inaccoutumé de la ducasse grâce à un certain Napoléon de Planques qui malgré bien des résistances installa une tente aux Maisonnettes, car il s'était vu refuser un emplacement sur la place. (Journal de Montreuil)

1893, 20 août.- Elections législatives.- Inscrits: 335; votants: 211; Boudenoot (républicain): 209

1893, septembre.- Vacarme formidable à Créquy dans la nuit du dimanche au lundi. Charivari sous les fenêtres d'Oscar F. et sa voisine la femme B.., avec casseroles et chaudrons au complet. Oscar finit par faire feu. La troisième jour, cela recommence et cela pendant neuf jours. (Journal de Montreuil, 10 septembre)

1893.- Carlos Bracquart et Jules Coache, membres de la Société Républicaine d'Instruction. (Journal de Montreuil, 22 octobre)

1893, 9 novembre.- Le Conseil Municipal demande l'autorisaton de chasser les lapins de nuit sur tout le territoire de la commune. (Conseil Municipal)

1893, 9 novembre.- Le Conseil Municipal accepte provisoirement le legs de 1400 Fr que François Berbion fait à la fabrique. (Conseil Municipal)

1894, 8 avril.- Création d'un prix de vertu, en fonction du legs Wandonne. (Conseil Municipal)

1894, 1er octobre.- Installation d'Alphonse Brocvielle, instituteur stagiaire, remplaçant M. Flippe.

1894, 8 novembre.- Le Conseil Municipal donne son accord à l'installation de boîte à lettres aux Parquet, aux Masonnettes et au Préhédré. (Conseil Municipal)

1895, 4 janvier.- Affaire de la fabrique (Ads Arras, dossier de paroisse)

1895, 7 février.- Projet d'acquisition d'une pompe à incendie. (Conseil Municipal)

1895, 7 avril.- Création d'une subdivision de sapeurs-pompiers

1895, .- Elections cantonales.- Inscrits: 312; votants: 142; Boudenoot: 137 (PDC, M 218)

1896, 3 mai.- Elections municipales.- Merlen Jean-Baptiste, Brebion-Demagny Jean-Baptiste, Feutrel Bertulphe, Courtin-Bracquart Joseph, Briche Joseph, Bracquart Justin, Demagny Casimir, Maquet Léon, Beugny Edmond, Candilier Augustin, Boudry Gérard, Vauchel Camille.- Jean-Baptiste Merlen, maire (11 voix/12); Joseph Courtin, adjoint (11 voix)

1896, 12 novembre.- Projet de reconstruction du pont au chemin n° 3 , rue de l'Eglise. (Conseil Municipal)

1896, 27 décembre.- Legs Wandonne. Le choix de la rosière doit se faire entre Théodorine Gautraud, Marie Frambry, Marie Dollé.

1897, janvier.- Exploit cynégétique de la part de quatre chasseurs qui ont tué un sanglier de 60 livres. (Journal de Montreuil, 19 janvier)

1897, 11 février.- Acquisition d'une pompe à incendie. (Conseil Municipal)

1897, avril.- Brillante soirée donné par le cercle scolaire. (Journal de Montreuil, 4 avril)

1897, 11 juillet.- Le Conseil Municipal proteste contre la décision prise par le Maire à 11 heures du matin concernant les réjouissances du 14 juillet et il veut le maintien intégral des délibérations du 26 mai. La discordance tient au choix de la rosière, prise en dehors des trois noms cités. Le Conseil Municipal est d'avis d'ajourner la formation du budget et au cas où il n'obtiendrait pas satisfaction, il est décidé à ne plus s'occuper des affaires de la communes. (sept membres présent)

1897, 15 juillet.- Ajournement de la formation du budget. Poursuite de la dissolution dudit Conseil Municipal.

1897, 20 juillet.- Sont présents: Jean-Baptiste Merlen, Justin Bracquart, Jean-Bptiste Brebion et Augustin Candilier. On ne peut délbérer

1897, 26 juillet.- Les membres du Conseil Municipal protestent contre la formation du budget par la minorité et confirme leur délibération du 15 demandant la dissolution dans les plus brefs délais (6 signatures).

1897, 11 novembre.- six présents à la réunion du Conseil

1897, 20 novembre.- Seul le maire est présent

1897, 26 novembre.- Neuf présents.

1897.- Oui, la Rosière a été chansonnée mais le couplet s'adressant aux autorités :

Connaissez-vous la Rosière

La Rosière à Monsieur l'Maire

Y a que lui et Pingrenon

Qui peuvent vous dire son nom

Pingrenon (en patois Pinguernon), c'était le curé du genre coriace. Le couplet était chanté par Théophile Cornu ("Toufi") et peut-être composé par lui. La rosière était vraisemblablement ma tante Sophie Vignacourt (Madame Charles Delrue décédée l'an dernier. Je sais qu'elle a été rosière à peu près à cette date : ses parents étaient morts, elle élevait ses trois frères et soeurs plus jeunes qu'elle. (Lettre Albert Moronval, 14 novembre 1971)

1898, 18 janvier, 22 janvier, 26 janvier.- Seul le maire est présent aux réunions de conseil.

1898, février.- le Conseil reccomence à délibérer. Il accepte le legs Defourny à la fabrique. (Conseil Municipal)

1898, janvier.- Spectacle du cercle scolaire réussi: 350 spectateurs. (Journal de Montreuil, 9 janvier)

 

 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter