Créquy (Pas-de-Calais)

 

Archives de la gestion seigneuriale

Les archives de la gestion seigneuriale sont très diverses. On y trouve bien évidemment dans les fonds familiaux d'ordre privés et il n'est pas sûr que nous en ayons fait une recension complète à ce jour. Des découvertes restent à faire. L'institution seigneuriale (et nobiliaire) a forcément intéressé les pouvoirs, à toute époque. Les recensements de fiefs et leurs mutations ont été conservés dans les archives de la Chambre des Comptes de Lille (série B des Archives du Nord).

Seigneurie de Créquy

1553.- Guillaume Regnault, receveur des terres et seigneuries de Créquy et Fressin (Nord, B 48, f° 105)

1557.- Liste des gentilshommes et des fiefs dépendants du comté de Saint-Pol: Créquy, au seigneur de Créquy, aussi résidant en France. (Nord, B 17171)

1513, 7 décembre.- Compte pour la terre de Créquy présentée en son château de Fressin à Monseigneur de Créquy. (Inv. Tierny)

1591-1597.- Neuvième registre aux Commissions, renfermant celles de : Jean de Glin, bailli de Fressin.

1630-1636.- Seizième registre aux Commissions, renfermant celles : de bailli des terres et seigneuries de Créquy, Fressin et Humières, pour Me Gilles Tacquet; de procureur pour office des terres et seigneuries de Créquy, pour Adrien Souillart ; de greffier des terres et seigneuries de Créquy et de Fressin, pour Jacques Bauldry;  de lieutenant de Créquy et de Fressin, pour Pierre Mayoul.

1607, 14 juillet.- Nouveaux acquêts: Créquy et Fressin.- (Nord, B 17174)

1607.- Fressin et Créquy, fiefs.- (Nord, B 17722)

1636-1643.- Dix-septième registre aux Commissions renfermant celles : de bailli des terres et seigneuries de Créquy, Fressin et Humières, pour Pierre de Cardevacques, seigneur de Gouy.

1650, 28 mars.- Vendu  à Fressin (publications faites à Sains, Créquy, Wambercourt, Planques) à la requête de Jan Delamotte, bailli de Wailly, procureur spécial d’Antoine Rocq, gentilhomme de la chambre du roi, demeurant à Bruxelles, créditeur du seigneur de Créquy ; les bois à pied de cette terre et seigneurie de Créquy ; à Adrien Quéval, caution de Louis Cazin,  sergent ; à Jean Amoury ; à Charles Pierlay ; à Pierre Delanoy ? hostelain ; à Louis Féret, hôtelain ; à Eloy Huret et Jan Moronval ; à Louis Haglet ?; à Louis Cazin ; à Jean Moronval et André Lefebvre.

1652-1661.- Dix-neuvième registre aux Commissions renfermant celles de : Charles-François de Créquy, bailli de Fressin et de Créquy; Charles Pierlay, lieutenant des terres et seigneurie de Créquy et de Fressin.

1661, 27 juin.- Expédition en parchemin d’un bail passé par devant Le Cat, au lieu de Paris par le duc de Créquy à Philippe Brias, bourgeois de Paris, des terres et seigneuries de Créquy, Fressin et appendances pour neuf années commençant à la Saint-Rémy de l’an 1660 moyennant 15.000 livres pour chacune des quatre premières années et demie et 17.000 livres pour chacun des quatre dernières années et demie. Autre expédition faite du même bail au profit de Michel de Bargenville, marchand bourgeois de la ville d’Arras.

1663, 20 octobre.- Copie non signée d’un traité sous seing privé , reconnu par acte passé devant notaire le 23 dudit moi entre le seigneur duc de Créquy et François Joffroy par lequel ledit sieur Joffroy a promis audit seigneur duc de Créquy de lui payer mille livres d’augmentation pour chacune des sept années qui restaient alors à expier dudit bail.

1670, 6 juin.- Double du bail pour les terres de Créquy et de Fressin par lequel le seigneur de Créquy a promis audit Joffroy de lui continuer pour neuf années consécutives à la Saint-Rémy l’an prochain pour la somme de 20.000 livres par an.

1674, 6 octobre.- Grosse en parchemin d’un acte passé par devant Le Normand et Gigault, ntaire, portant accord fait entre le seigneur duc de Créquy et Claude Cogery ( ?), en tant que procureur du sieur Joffroy, au sujet de la diminution que celui-ci demande. Il est convenu que le prix serait de 13.000 livres en temps de guerre et 16.500 livres en temps de paix.

1677, 5 décembre.- Copie non signée d’un bail passé par Béchet et son collègue par le seigneur à la demoiselle Jeanne du Cambrer, femme et procureur du sieur Jofroy des terres et seigneuries de Créquy et Fressin, pour neuf années qui ont commencé à la Saint-Rémy 1669 (sic), moyennant la somme de 19.000 livres.

1684, 12 décembre.- Expédition passée par devant Béchet et Baujeu entre la duchesse de Créquy et François Bacqueville, chanoine de Douriez, comme procureur du sieur Joffroy, portant compte, fermage de la terre de Créquy et Fressin jusque l’année échue 1683 pour lequel le sieur Joffroy s’est trouvé redevable de la somme de 6284 livres 14 sols au paiement de laquelle somme le sieur Bacqueville comme procureur de Messire Bacqueville et demoiselle Suzanne Topart, ses père et mère, seront remboursés sur la recette de Créquy, étant donné les dettes que celle-ci a contractées envers eux.

1693 ?.- Factum pour dame Armande de Lusignan, duchesse de Créqui, dame d'honneur de la feue reine,... contre le sieur de Valicourt, subdélégué à l'intendance de Valenciennes, et les héritiers de Michel Bacqueville, commis à la recette des terres de Créqui et Fressin...

1693.- Mémoire pour madame la duchesse de Créqui, dame d'honneur de la défunte reine,... contre Louis de Valicourt,... sieur d'Ambrines, et encore contre Guillain Cattin,... et Eléonore Bacqueville, sa femme, et consorts...

1700, 13 juin.- Transaction concernant la terre de Planques. Vente de la duchesse au baron des Granges.

1709, 1e juillet.- Compte de la terre de Créquy et Fressin rendu par le sieur Jouve pour deux années échues à la dite date.

Sd.- Quittances pour les dettes de la communauté de Créquy.

Sd.- Procès entre Me de Créquy et les sieurs Bacqueville..

1770, 9 décembre.- Jacques-Philippe Demagny baille à ferme la recette de la seigneurie de Créquy pour 32.600 livres, dont 12.300 payées d'avance. (AN, T 1051/69)

1773.- Le Comte de la Tour d'Auvergne doit 9500 livres sur rente faite à Madeleine de la Tour d'Auvergne. Cette dernière demande à Demagny de pas donner de l'argent au comte, après arrêt du Conseil. Celui-ci refuse. (AN, T 1051/69)

1773, 30 juillet.- Jacques-Philippe Demagny est condamné à la saisine pour n'avoir pas payé 7500 livres pour 18.000 d'arrérages de la rente viagère. Une liste des biens de Demagny est dressée. (AN, T 1051/69)

1783, 1er octobre.- Bail de la seigneurie de Créquy-Fressin à Jacques-Philippe Demagny, moyennant 34.000 livres. (AN, T1645/380)

Préhédré et Bois Habart

1618, 8 mars.- Michel de Roizin, chevalier, seigneur de Rongny et autres lieux, baron de Selles, sire de Bazinghem, en tient le fief de Habart, situé audit Préheudré à plain lige de 60 sols parisis de relief, pareille aide et de 30 sols parisis de cambellaage qui se consiste en une pièce de bois nommé vulgairement les bois de Habart, comprenant 140 mesures environ, de rentes foncières à prendre sur plusieurs manoirs, prés, pâtis et terres labourables en plusieurs cantons, occupés par plusieurs personnes.

1644, 9 mars.- Lettre de Pierre de Maigny, bailli d'Habart, au seigneur du Préhédré

1780, 1er mars.- Aveu et dénombrement de la seigneurie du Préhédré

C'est le rapport adveu et dénombrement que fait, sers et baille Messire Jacques Onuphre François debelvalet seigneur marquis d'Humeroeuil, depagnies de la neufve rue la Planques, du prehedré, habart et autres lieux a haut et dapechier Marquis de la Margerite et de Monsule, seigneur Saint Fressin, Wambercourt, Marsac, veymar et autres lieux Mareschal des camps es armès du roy d'un fief de noble (tenurement) nomme le fief d'habart seant audit lieu du Prehedre et allenviron appedances et deppendances, que je tient et advoue tenir et advoue tenir de mondit seigneur a cause de sa terre et duchet de crequy fressin a plain lige par soixante sols parisis de relief pareille aide dudit relief et moittie cambellage quant le cas y eschet ainsy qu'il sera dit cy après lequel fief se comprend en ce qui s'en suit.

Primes scavoir un bois nommé le bois d'habart contenant cent quarante mesures ou environ situés au terroir du prhedé tenant d'une liste au bois de coupelle d'autre liste a plusieurs pieces de terre appartenants a differents particuliers de la ditte, seigneurie d'habart d'un bout au bois désgranges ou au chemin (du bien) a Fruges d'autre bout au bois de Tronquoy lequel bois est le chef lieu de mondit fief avec ce ledit fief se comprend en plusieurs rentes d'argent, moutons, veaux, et autres choses que me doivent plusieurs particuliers tenant de moy tant mannoir que terres labourables desquels la déclaration s'en suit.

Seigneurie du Tronquoy

1618.- ??.- Maître Philippe de la Motte tient le fief, terre et seigneurie due Tronquoy qui se consiste en une maison, manoir amazé, pâtis, terres labourables, censes, le tout situé en plusieurs hommages aux bailliages de Fressin et Planques et en une pièce de bois de 150 mesures es-nommé vulgairement le bois Jean Deulle.

Bois Mulet

1614, 22 février.- Extrait du terrier de la terre et seigneurie de Créquy.- Antoine de Renty, seigneur de Bois Mulet, tient un fief séant es-bois dudit Créquy qui anciennement se nommait le fief del best à coulons, a présent le fief Mulet, à plain  lige de 60 sols parisis de relief, pareille aide avec 33 sols parisis de chambellage, qui se consiste en 132 mesure de bois ou environ en une pièce tenant à mes bois nommés Beaussart et d'autre au bois que le sieur de Dion tient aussi de mont dit fief, d'un bout au terres que le dit de Renty tient du fief Habart, d'autre au Bois du Tronquoy... Onze mesures sont à coupe chaque année.

Fiefs divers

1594, 6 septembre.- Pierre de La Rue, censier de Barles, a acheté de Jehan de Magny, du village de Créquy, un fief qui se compose de neuf livres de rentes foncières à prendre sur plusieurs particuliers au village de Créquy, fief tenu de la seigneurie de Fressin, arrenté présentement à un enfant mineur. (Nord, B 17222)

 

 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter