Créquy (Pas-de-Calais)

 

Documents (1898-1914)

1898, 8 mai.- Elections législatives.304 inscrits, 193 votants; Boudenoot (républicain): 183 (60,19% des inscrits)

1898, 31 juillet.- Elections au Conseil d'arrondissement.- Inscrits: 304; votants: 125; Pruvost: 125; Annequin; 127 (républicains)

1898, août.- Voyage offert aux élèves par le Cercle scolaire. (Journal de Montreuil)

1899, janvier.- Spectacle du Cercle scolaire dont voici le programme:

1899, mars.- Un marchand de louches écrit au Journal de Montreuil: ""M. Pingrenon jadis si gai, si enjoué est deveu triste. D'où vient ce changement? Etait-il à cours de rosières pour le prochain couronnement? M. le curé s'apercevant que les troncs de l'église étaient moins garni qu'autrefois, quoique la charité se cache dans le confesionnal, qui ne pensait plus à rien depuis longtemps, surprend deux enfants de choeur"? (Journal de Montreuil, 11 mars 1899°

1899, septembre.- Laïcisation de l'école des filles: les deux soeurs s'en vont. (Journal de Montreuil, 6 septembre 1899)

1899, 1er octobre.- Nomination de deux institutrices laïques: Angèle Delahaye, qui remplace Melle Seydel, démissionnaire, et Julienne Delahaye, institutrice stagiaire.

1899, octobre.- Tentative de meurtre sur deux gendarmes, ruelle Hoguet. Ces gendarmes voulaient surprendre des braconniers. Un braconnier tire. S'agit-il d'un certain Boudry? (Journal de Montreuil, 18 octobre 1899°

1899, octobre.- Julien Joly, nommé percepteur de Créquy (Journal de Montreuil, 28 octobre 1899)

1899, décembre.- Un marchand de louches retraité salue, à sa manière dans le Journal de Montreuil, l'arrivée de l'abbé Pronier, nommé curé de Créquy. Le départ de l'abbé Pingrenon ne laisse aucun regret. Il a combattu la République avec acharnement; son caractère était autoritaire, son appétit au gain démsuré. L'affaire de la rosière, dans laquelle il s'est impliquée, a semé la désunion dans le pays. (Journal de Montreuil, 16 décembre 1899)

1900, 1er mai.- Elections municipales.: Merlen Jean-Baptiste, Feutrel Bertulphe, Courtin-Bracquart Joseph,,Demagny Casimir, Maquet Léon, Beugny Edmond, Lejosne Cyrille, Bracquart-Bossu, Lahaye Eloi, Legrand Augustin, Lefebvre-Picque, Brebion Damase.-Jean-Baptiste Merlen, maire (11 voix/12); Joseph Courtin, adjoint (12 voix)

1900, mai.- Le Conseil Municipal ne décide pas le rattachement de la commune au réseau téléphonique départemental. (Conseil Municipal)

1900, 16 août.- Le Conseil Municipal demande l'arrêt à Beaurainville de l'express. Le mouvement des voyageurs est important de mai à novembre. (Conseil Municipal)

1901, mai.- Le Conseil Municipal refuse de nouveau le rattachement de la commune au réseau téléphonique départemental. (Conseil Municipal)

1901, 21 juillet .- Elections cantonales Inscrits: 338; votants: 154; Boudenoot: 142 (PDC, M 225)

1901, novembre.- Incendie d'une grange appartenant aux frères Bocquillon (5000 Fr de dégâts). (Journal de Montreuil, 20 novembre 1901)

1901, décembre.- Incendie chez J. Cornu, cultivateur, (1000 Fr de dégâts) (Journal de Montreuil, 18 décembre 1901)

1902, élections législatives..- 1er tour: 331 inscrits, 239 votants; Boucher (républicain): 126; Destrez: 18; Truy (droite): 94 .- 2ème tour: 331 inscrits, 234 votants; Boucher (républicain): 126; Truy (droite): 107

1902, mai.- Organisation d'un orphéon sous la direction de M. Broquevielle, instituteur adjoint. Le curé ajoute: "Très bien, à condition que nos jeunes musiciens restent dignes et sérieux". (Echo de la Créquoise, 1902)

1902.- Grand embarras dans les fermes pendant l'année 1902, à cause d'une sécheresse, jamais rencontrée de mémoire d'homme. Puits et Créquoise à sec. La Créquoise n'a resourcé que le 10 janvier 1903. (Echo de la Créquoise,1903)

1903, 15 février.- Le Conseil Municipal demande la suppression des sentiers ci-dessous:

du Pâtis au Marais, du Flayel, de Sains aux Maisonnettes, des Cruppes, du Guet, des Marennes, du Moulin Morel, du Grand Pâtis, des Malfaiteurs, du Courtil Winet, du Pâtis à la Croix, du Grand Pré, du Grand Champ, des Blancs Pâtis, de la pâture Cazier, dessus la Maison Patatin, derrière la maison Lassal, de la Croix au Beaussart, derrière chez Merlen, du Florembeau, du Chemin de Coupelle

1903, avril.- Lettre de Quéquet II au journal de Montreuil qui attend avec impatience la venue du candidat Truy et son discours, car celui de l'année précédente était assez amusant et surtout très intéressant; il avait promis beaucoup de choses: son ardeur, son énergie, sa jeunesse, le tabac à six sous le paquet, plus d'impôts. Quéquet II avait même voté pour lui, mais pour un service à lui demandé, bernique, alors...! (Journal de Montreuil, 22 avril 1903)

1903,10 mai.- Elections législatives.- 339 inscrits, 246 votants; Morel (républicain): 156; Truy (droite): 90

1903, septembre.- Incendie chez Benjamen Grardel. (Journal de Montreuil, 2 septembre 1903)

1903, décembre.- La bibliothèque paroissiale compte environ 200 livres, livres d'histoire, de sciences, de géographie, de religion. (Echo de la Créquoise,1903)

1903.- "La question de la création d'un bureau de poste a été posée devant le Conseil Général. Espérons qu'elle aboutira. C'est une nécessité pour Créquy. Le Conseil Municipal s'honorerait en prenant une louable initiative." (Echo de la Créquoise,1903)

1904, 12 février.- Projet de construction du préau. (Conseil Municipal)

1904, 1er mai.- Elections municipales: Merlen Jean-Baptiste, Courtin-Bracquart Joseph, Demagny Casimir, Maquet Léon, Beugny Edmond, Lejosne Cyrille, Bracquart-Bossu, Legrand Augustin, Brebion Damase, Rassez Octave, Bocquillon Florimond, Laîné Folquin.- Jean-Baptiste Merlen, maire (11 voix/11); Casimir Demagny, adjoint (7 voix contre Joseph Courtin, 4 voix)

1904, mai.- Le Conseil Municipal refuse d'accorder une subvention au projet de transport de dépêche en automobile entre Saint-Omer et Montcavrel. Il ajourne aussi le projet du Préfet de consultation des nourrissons. (Conseil Municipal)

1904.- Elections au conseil d'arrondissement.- 338 inscrits, 208 votants; Pruvost (républicain): 165; Annequin (républicain): 157); Demmeneville (droite): 50; Thillier (droite (44)

1904, 6 août.- Bockelée, percepteur, demande de transférer son bureau à Fruges, faute de logment. Le Conseil Municipal ajourne sa demande. (Conseil Municipal)

1904, 6 août.- Une personne va être désignée pour le balayage des classes. Auparavant, ce service était assuré par les élèves. (Conseil Municipal)

1904, 18 décembre.- Fondation d'une ligue républicaine. Créquy représente la 9ème section. Une réunion se tient le 18 chez Victor Lejosne, cabaretier, et rassemble une centaine d'électeur. Le président de séance est Casimir Demagny. Rassez est trésorier. On décide de la création d'une société de secours mutuels à côté de la ligue. (Journal de Montreuil, 20 décembre)

1906, 5 janvier.- Le Conseil Municipal accepte le legs de Melle Gautrand à la fabrique. (Conseil Municipal)

1906, 15 avril.- Séparation de l'Eglise et de l'Etat. Le Conseil Municipal est d'avis de voter une indemnité au desservant pour une seconde messe.

1906, 6 mai.- Elections législatives.- 329 inscrits, 278 votants; Morel (républicain): 230; Cassagnade (droite): 46

1906, 28 juillet.- Location d'un local pour abriter la pompe à incendie à M. Moronval-Wallon. (Conseil Municipal)

1906.- Crise religieuse à Sains et Torcy. Les églises étant tenues par l'Abbé Jouy qui a accepté les "actuelles" du gouvernement (je ne sais pas exactement ce que c'était), un autre prêtre l'abbé Calain, suivi par la très grande majorité dit la messe dans des granges. Les Créquinois y vont pour manifester. Je me rappelle vaguement y être allé, les 2 granges ont gardé longtemps une grande croix sur leur porte. (Lettre Albert Moronval, 26 mai 1968)

1907, février.- Jouissance du presbytère. Le local serait loué pour trois ans pour 60 à 75 F de location. Le Conseil est divisé (5 voix contre 5) et aucune décision ne peut être prise. (Conseil Municipal)

1907, 24 mars.- Choix d'une rosière entre S. Vignacourt, 22 ans, Maria Boudry, 22 ans, Hermance Dollé, 26 ans, Rosa Flament, 29 ans. (Conseil Municipal)

1907, 21 avril.- Service du facteur des postes. Réclamation des habitants de Rucfort qui estiment que le facteur venant de Maisoncelle et de plus loin Coupelle délaisse parfois Rucfort. Les habitants demandent que le hameau soit rattaché à Créquy. (Conseil Municipal)

1907, mai.- L'ancien curé ne plaisait guère aux habitants, le nouveau donnant satisfaction, le Conseil Municipal décide d'accorder la jouissance gratuite du presbytère? Protestation d'Octave Rassez. (Conseil Municipal)

1907, 11 août.- Le Sous-Préfet fait remarquer que les communes n'ont à subventionner aucun culte et que le Conseil, à propos de la location du presbytère, est en opposition avec la loi. La valeur locative, estimée par l'administration, est fixée à 75 F. Débat assez long et conseil divisé: cinq sont pour 75 F, deux pour 50 F, trois pour la gratuité. (Conseil Municipal)

1907, 11 août.- Réintégration du domicile du percepteur à Créquy. Il a été autorisé, il y a deux ans, à habiter Fruges. (Conseil Municipal)

1907, .- Elections cantonales.- Inscrits: 320; votants: 176; Boudenoot: 163 (PDC, M 234)

1908, 3 mai. Elections municipales.- Beugny Edmond, Bocquillon Florimond, Bracquart-Bossu, Courtin-Bracquart Joseph, Demagny Aimé, Demagny Alexandre, Demagny Casimir, Lahaye Auguste, Laîné Folquin, Lefebvre-Picque, Lejosne Cyrille, Rassez Octave.- Casimir Demagny, élu maire (11 voix), Folquin Laîné, adjoint (11 voix)

1908, 30 juin.- Reconstruction du mur du cimetière. (Conseil Municipal)

1909, 18 février.- Services des postes: plaintes de habitants de Rucfort qui n'on pas encore obtenu satisfaction au problème de la distribution. (Conseil Municipal)

1910, 17 février.- Demande de boîtes aux lettres pour les quartiers de Rucfort et de Prhédré. Transfert pour les Maisonnettes. (Conseil Municipal)

1910, 17 février.- Le Conseil Municipal estime qu'il y a lieu de former une compagnie de 25 à 40 hommes. (Conseil Municipal)

1910, 24 avril.- Elections législatives.- Inscrits: ; votants: Morel (centre-gauche): 133; Dewisme (radical): 33; Froissart (droite): 74

1910, septembre.- Il y a quelques temps, M. le Curé de Créquy annonçait à ses moissonneurs des environs de Pontoise, qu'il se promettait d'aller les voir. Il a tenu parole. Parti dès le mercredi, il les a d'abord visités un à un, chez leur patron respectif ; puis le Dimanche, il les a tous réunis dans l'église d'Eragny. Il leur a dit la sainte messe, il les a prêchés ; et tous ensemble, on est allé boire le verre de l'amitié. Tous les braves gens étaient tellement contents de cette démarche, que sur les 50 à 60 dispersés à Saint-Ouen, Neuville et Eragny, pas un ne manqua à la messe. M. le Maire de l'endroit, qui est le chantre amateur, et son fils, qui est organiste, voulurent être de la fête - Semaine Religieuse N° 36 du 09 septembre 1910

1910.- Atterrissage vers les Communes d'un avion "Caudron frères-Rue". Un des premiers circuits fermés. Le pilote recueille quelques signatures et repart. Même époque, à la ducasse de Fruges lancement d'un ballon sphérique. Grandes manoeuvres dans la plaine maisoncelle - Beaussart, etc, sans ballon, bien que les dirigeables soient à la mode. (Lettre Albert Moronval, 26 mai 1968)

1910 (ou 1909).- Installation d'une scierie à vapeur à l'emplacement la "grange Feutrel". L'équipe qui la fait fonctionner a amené au hivernais tout son matériel : chariots, boeufs avec bouviers etc... Peu de temps avant Philippe Dupuis "le maçon" avait installé une briqueterie à l'emplacement de la ferme actuelle Marcel Fournier. (Lettre Albert Moronval, 26 mai 1968)

1912, 5-12 mai.- Elections municipales.- Beugny Edmond, Bocquillon Florimond, Bracquart-Bossu, Briche Alphonse, Demagny Aimé, Demagny Casimir, Desvallons Adolphe, Lahaye Auguste, Laîné Folquin, Lefebvre-Picque, Maquet Etienne, Rassez Octave.- Casimir Demagny, élu maire (12 voix), Folquin Laîné, adjoint (12 voix)

1912, mai.- Construction du préau

1912, 15 août.- Demande que la voie ferrée de Fruges à Auchy passe par Créquy. Le Conseil Municipal estime que les terres de Créquy sont propres à la culture betteravièr, qui reste cependant impraticable devant les difficultés des transports ouvriers (14 km à pied).

1912, 7 novembre.- La Préfecture demande la suppression du droit de vaine pâture. Le Conseil Municipal reçoit 83 déclarations pour le maintien de ce droit et décide donc qu'il sera conservé. (Conseil Municipal)

1912.- Cette question de "vaine pâture" me rappelle un mot (malheureux) du conseiller municipal Adolphe Desvallons. A un brave homme qui lui disait : "Qu'est-ce que je vais faire de m'maguette ?", "Dodolphe" aurait répondu "Té l'montera au garnier" et avait été très critiqué. (Lettre Albert Moronval,14 novembre 1971)

1913, 29 juin.- Les habitants de Rucfort demandent leur boîte aux lettres. (Conseil Municipal)

1913, .- Elections cantonales.- Inscrits: 313; votants: 184; Boudenoot: 174 (PDC, M 270)

1913, 6 novembre.- Le Conseil Municipal déplore l'alcoolisme qui sévit dans la commune. (Conseil Municipal)

1913, 6 novembre.- La majorité du Conseil vote le transfert du cimetière. (Conseil Municipal)

1914, 12 février.- Agrandissement du cimetière par achat de parcelle. (Conseil Municipal)

1914, 26 avril.- Elections législatives.- Inscrits: 315; votants: 249; Cauwet: 9; Morel (républicain): 134; Froissart (droite): 100 (M 172)

 

 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter