Créquy (Pas-de-Calais)

 

Documents (1515-1789)

1537-1544.- Créquy, Torcy et Royon :

Ravagés comme les autres villages voisins par les Français au mois de mars 1537, pendant qu'ils faisaient le siège d'Hesdin. L'église de Créquy pillée avec tous les meubles que les habitants y avaient retirés. Le château de Torcy saccagé, l'église du lieu brûlée avec 14 maisons sur 31 dont le village se composait. Torcy ainsi que Créquy et Royon abandonnés par leurs habitants pendant plusieurs mois. Après leur retour, "nouvelles pilleries" et vexations exercées contre eux par les Impériaux des garnisons d'Aire et de Saint-Omer, sous prétexte qu'ils étaient Français et qu'ils avaient porté la croix blanche. En 1542 et 1543, les habitants de Créquy et de Royon, après avoir été pillés encore bien des fois, durent, pour sauver leurs villages et éviter qu'on y mit le feu, payer au gouverneur d'Hesdin plus de 700 carolus d'or qu'ils lui donnèrent par acomptes dans l'espace de six mois. Le sire de Créquy était le seigneur de tous ces villages, mais comme il tenait le parti du roi de France, Charles-Quint le remplaça par les seigneurs de Fontaines et de Regnauville pour les récompenser des services qu'ils lui avaient rendus.

1553.- Guillaume Regnault, receveur des terres et seigneuries de Créquy et Fressin (Nord, B 48, f° 105)

1557.- Liste des gentilhommes et des fiefs dépendants du comté de Saint-Pol: Créquy, au seigneur de Créquy, aussi résidant en France. (Nord, B 17171)

1569, 1er novembre.- Rôle des Centièmes confectionné devant Jean Lavesnes, lieutenant général de la terre et seigneurie de Créquy, en présence d'Antoine Petit, Jean de Paris, hommes de fiefs, de Jacques Loue, Antoine Thiébaut, Jean de Fontaine, Légier de Sailly et autres paroissiens assemblés dans le cimetière. Noel Loue, Tobert de Maigny, Pierre de Maigny, Philippe de le Porte ont été élus et commis pour recevoir les rapports de toutes les maisons et autres biens immeubles de Créquy. Noel Dalette et Antoine Thiébaut onté éc commis pour estimer et établir les centièmes des immeubles, meubles, appartenant aux autres commis et au dit bailly. voir liste habitants

La communauté n'est aucunement chargée. Il appartient à la dite communauté nombre de bois nommés les Communes dudit Créquy auquel bois les habitants peuvent prendre et couper sans autrement se bailler à ferme ni louage.

Déclaration de la dîme. Isabeau Parmentier, veuve de feu Laurens Petit, tient à ferme et louage la dîme qui se prend et se cueille en la dite paroisse appartenant à Messieurs les Réligieux, abbé et couvent de Saint-e-Marie au Bois les Ruisseauville dont elle paie par an la somme de 60 livres.

Déclaration des bien meubles, négociations et marchandises:

Pierre de Maigny 100 moutons 100 l

Guillaume Laisne 100 moutons 100 l

Pierre De Maigny tous bestiaux 100 l

Isabeau Parmentier 200 moutons 200 l

Noel Loue 100 moutons 100 l

Jean de Cauchy 100 moutons 100 l

Déclaraton de la grandeur, pourprins et comprendement de l'église et cimetière avec le presbytaire: une demi-mesure attenant au cimetière et une maison servant de presbytaire où demeure le curé et qui lui appartient.

1573.- Poursuites de l'abbaye de Ruisseauville contre des particuliers de Créquy

1594, 6 septembre.- Pierre de La Rue, censier de Barles, a acheté de Jehan de Magny, du village de Créquy, un fief qui se compose de neuf livres de rentes foncières à prendre sur plusieurs particuliers au village de Créquy, fief tenu de la seigneurie de Fressin, arrenté présentement à un enfant mineur. (Nord, B 17222)

1607, 14 juillet.- Nouveaux acquêts: Créquy et Fressin.- (Nord, B 17174)

1607.- Fressin et Créquy, fiefs.- (Nord, B 17722)

1614, 22 février.- Extrait du terrier de la terre et seigneurie de Créquy.- Antoine de Renty, seigneur de Bois Mulet, tient un fief séant es-bois dudit Créquy qui anciennement se nommait le fief del best à coulons, a présent le fief Mulet, à plain  lige de 60 sols parisis de relief, pareille aide avec 33 sols parisis de chambellage, qui se consiste en 132 mesure de bois ou environ en une pièce tenant à mes bois nommés Beaussart et d'autre au bois que le sieur de Dion tient aussi de mont dit fief, d'un bout au terres que le dit de Renty tient du fief Habart, d'autre au Bois du Tronquoy...Onze mesures sont à coupe chaque année.

1618, 8 mars.- Michel de Roizin, chevalier, seigneur de Rongny et autres lieux, baron de Selles, sire de Bazinghem, en tient le fief de Habart, situé audit Préheudré à plain lige de 60 sols parisis de relief, pareille aide et de 30 sols parisis de cambellaage qui se consiste en une pièce de bois nommé vulgairement les bois de Habart, comprenant 140 mesures environ, de rentes foncières à prendre sur plusieurs manoirs, prés, pâtis et terres labourables en plusieurs cantons, occupés par plusieurs personnes.

1618.- ??.- Maître Philippe de la Motte tient le fief, terre et seigneurie due Tronquoy qui se consite en une maison, manoir amazé, pâtis, terres labourables, censes, le tout situé en plusieurs hommages aux bailliages de Fressin et Planques et en une pièce de bois de 150 mesures es-nommé vulgairement le bois Jean Deulle.

1644, 9 mars.- Lettre de Pierre de Maigny, bailli d'Habart, au seigneur du Préhédré

1646.- A. de Lanes, curé de Créquy. (PDC, 1 G 13, f° 188)

1653.- Enquête concernant les rentes foncières et droits casuels qui étaient dus en l'année 1653 par les "occupeurs des terres" et seigneuries de Fressin et Créquy ; il est dit, dans ce document que, lors du siège de la ville d'Hesdin, en 1639, les habitants de Fressin et de Créquy avaient pris la fuite et qu'ils se trouvaient appauvris par la guerre ; qu'en 1644 ils étaient rentrés en possession d'une partie de leurs biens, mais que les contributions étant très élevées, les propriétaires eux-mêmes avaient de la peine à vivre - PDC, 1B694

1654.- Fondation de la confrérie de Rosaire

1664, 10 septembre.- Le lieutenant, manans et habitants de Créquy ont été autorisés à prendre sur les centièmes à venir 9 livres 18 sols sur le Bois Mullet, 10 livres 7 sols sur celui de Habart, 11 livres 5 sols sur celui du Tronquoy. Signé: Berthe.

1669.- J. Fremant, curé de Créquy. (PDC, 1G 13, f° 188)

1678, 3 janvier.- Chariots demandés par ordre de Monsieur l'Intendant pour le service du roi: Créquy: 2 chariots. (PDC, II C, non coté, f° 64 et sq)

1678, 7 juin.- Approbation de titres de Balthazar Hertault, 109 livres par contrat, de François De Maigny et d'Adrien Petit, à 120 livres chacun, sur terre à Créquy. (PDC, 1 G2 , f° 96)

1678.- Dimissoires à François Demaigny, de Créquy, pour la tonsure. (PDC, 1G 2, f° 97)

1679.- Approbation du titre de Guillaume Blanduin: 150 florins devant hommes de fief à Créquy. (PDC, 1 G 2, f° 117°)

1683, 3 avril.- Ordination générale: tonsure à Pierre Petit, de Créquy? (PDC, 1 G 2,

1683, 2 septembre.- Approbation du titre d'Antoine Petit: 100 livres tournois, pâr sa mère devant les baillis et échevins de Créquy. (PDC, 1G2, f° 257)

1691-1701.- Condamnation prononcée contre les habitants du village de Créquy, au sujet des contraventions commises dans le bois communal - PDC, 4B893

1698.- Mémoires de l'intendant Bignon sur la Picardie. Créquy: 309 habitants; Torcy: 152 habitants.

1698, 24 décembre.- Versailles. Brevet du Roi contenant présentation de Dom Grégoire Campion pour la dignité abbatiale de Ruisseauville. Procès-verbal signé le 2 mars 1699 par H. Jérôme Ventelier, curé de Créquy, et P. Routard, religieux.

1701, 23 février.- Prise de possession de la cure de Créquy par Routard, par décès du frère Jérôme Wantelier.

1696-1705.- Actes notariaux de l'étude Violette de Fressin

1722, 24 août.- Dimissoire pour la tonsure à Nicolas de Buire, de Créquy. (1G 5, f° 15v°)

1723, 2 mars.- Marie-Martine Loeulliet, nommé sage-femme. (Archives comunales Créquy, Etat-Civil)

1728-1754.- Correspondance touchant les villages de Courrières, Créquy, Croisilles, Douvrin, Ecourt-Saint-Quentin, Fampoux et Harnes - PDC, C271 (document disparu)

1732, 30 novembre.- Cure de Créquy et Torcy à dom Adrien Barbaut, chanoine régulier de Ruisseauville, par décès de Pierre Routart. (PDC, 1G 6, f° 8v°)

1739, 23 mai.- Ordination générale des Quatre-Temps de la Pentecôte: Jean-Baptiste Houliez, tonsuré.

1746, 17 septembre.- Lettre d'ordination pour A.A. Baudry, de Créquy. Titres sacerdotaux de P-J Demagny, au Préhédré, paroisse de Créquy, sur ses biens dudit lieu, canton de Beaussart, par sa mère.

1753, 3 juin.- Cure de Créquy et Torcy à dom Grégoire Lemerchiez, chanoine régulier de Ruisseauville, par démission de dom Albert de Douay. Acte daté du lieu même de Créquy, en cours de visite, avec la signature de Jean-François Bourgois, vicaire de Torcy et d'Inglebert Dominique Broucq, bourgeois de Saint-Omer.

1754.- Jugement de nécessité de vicaire pour la paroisse de Créquy et Torcy sur la requête des habitants. Avis de M. Baudelicque, curé-doyen de Renty, commissaire informateur, constatant qu'il y a dans le hameau de Maisoncelle 15 maisons et 54 communiants, y compris 9 enfants en âge de communier, dans celui de Rucfort 40 maisons et 135 communiants, y comprenant aussi 11 enfants, dans Créquy, 70 maisons et 246 communiants, y compris 21 enfants, dans le hameau du Préhédré 51 maisons, 194 tant communiants qu'en âge de communiant. Baudelicque souligne en outre la distance des hameaux aux églises et les difficultés des communications, surtout pendant l'hiver. (PDC, 1 G 39, f° 132V°)

1763.- Les Vingtièmes (habitants en 1763)

1770, 9 décembre.- Jacques-Philippe Demagny baille à ferme la recette de la seigneurie de Créquy pour 32.600 livres, dont 12.300 payées d'avance. (AN, T 1051/69)

1773.- Le Comte de la Tour d'Auvergne doit 9500 livres sur rente faite à Madeleine de la Tour d'Auvergne. Cette dernière demande à Demagny de pas donner de l'argent au comte, après arrêt du Conseil. Celui-ci refuse. (AN, T 1051/69)

1773, 30 juillet.- Jacques-Philippe Demagny est condamné à la saisine pour n'avoir pas payé 7500 livres pour 18.000 d'arrérages de la rente viagère. Une liste des biens de Demagny est dressée. (AN, T 1051/69)

1779, 12 mai.- Supplique de Bernard Lenglet, ménager à Créquy, sollicitant des lettres de grâce pour Jacques Lenglet, son fils.- PDC, C 788

1780, 1er mars.- Aveu et dénombrement de la seigneurie du Préhédré

C'est le rapport adveu et dénombrement que fait, sers et baille Messire Jacques Onuphre François debelvalet seigneur marquis d'Humeroeuil, depagnies de la neufve rue la Planques, du prehedré, habart et autres lieux a haut et dapechier Marquis de la Margerite et de Monsule, seigneur Saint Fressin, Wambercourt, Marsac, veymar et autres lieux Mareschal des camps es armès du roy d'un fief de noble (tenurement) nomme le fief d'habart seant audit lieu du Prehedre et allenviron appedances et deppendances, que je tient et advoue tenir et advoue tenir de mondit seigneur a cause de sa terre et duchet de crequy fressin a plain lige par soixante sols parisis de relief pareille aide dudit relief et moittie cambellage quant le cas y eschet ainsy qu'il sera dit cy après lequel fief se comprend en ce qui s'en suit.

Primes scavoir un bois nommé le bois d'habart contenant cent quarante mesures ou environ situés au terroir du prhedé tenant d'une liste au bois de coupelle d'autre liste a plusieurs pieces de terre appartenants a differents particuliers de la ditte, seigneurie d'habart d'un bout au bois désgranges ou au chemin (du bien) a Fruges d'autre bout au bois de Tronquoy lequel bois est le chef lieu de mondit fief avec ce ledit fief se comprend en plusieurs rentes d'argent, moutons, veaux, et autres choses que me doivent plusieurs particuliers tenant de moy tant mannoir que terres labourables desquels la déclaration s'en suit.

1781.- Avis opposés à la création d'un office de notaire à la résidence de Créquy, demandée par le sieur Demagny.-(PDC, C 684)

1783, 1er octobre.- Bail de la seigneurie de Créquy-Fressin à Jacques-Philippe Demagny, moyennant 34.000 livres. (AN, T1645/380)

 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter