Créquy (Pas-de-Calais)

 

La garde nationale mobilisée

L'élection de l'encadrement de la 3e compagnie du canton de Fruges se déroule à Créquy le 20 octobre 1870 à midi. Les électeurs sont les gardes nationaux des communes de Créquy, Coupelle-Vieille, Torcy, Royon, Lebiez, Embry et Rimboval., qui forment une compagnie de 120 hommes.
Boulant Florent Rimboval capitaine
Demagny Casimir Créquy lieutenant
Demagny Alexandre Créquy? sous-lieutenant
Gilliocq Charles Coupelle-Vieille? sous-lieutenant
Lejosne Auguste Créquy sergent-major
Delahaye Henri   sergent-fourrier
Brebion Damas Créquy sergent
Hermant Auxence   sergent
Demagny Alphonse   sergent
Gilliocq René   sergent
Caron Ludovic   sergent
Vasseur Adolphe   caporal
Bocquet Louis   caporal
Lefebvre Jean-Baptiste   caporal
Briche Alfred   caporal
Ducrocq Louis-Marie   caporal
Catot Laurent   caporal
Caron Crescent   caporal
Bret Joseph   caporal
Lejosne Victor Créquy caporal
Lahaye Horace   caporal
Leprêtre Amédée   caporal
Bonhomme Joseph   tambour
Buiche Alexandre   tambour
Par la suite,  cette compagnie forme la 3e compagnie du 6e bataillon de la 3e légion. Elle gardera la frontière de la Somme vers Hesdin et Tigny-Noyelles, sans doute en décembre et janvier
la démobilisation intervient le 5 mars 1871
 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter