Créquy (Pas-de-Calais)

 

Le compte de la fabrique en 1794

Recettes:

1          113 l 6 s 7 d du reliquat du dernier compte

2          42 l 10 s de Pierre-Joseph Petit, couvreur de paille, toute  déduction faite en travail et fourniture du gluy verd et hard par lui fait pour le toit de l'église et celui de l'école pour arrérage d'une rente annuelle de 20 livres payable au 15 mars de chaque année

3          22 l par Liévin Sannier, tonnelier, pour arrérage d'une rente annuelle de 7 l 10 s, payable chaque année

4          3 l 16 s 9 d, déduction du 5ème conformément à la loi, dûs par les hoirs de feue Mariet-Thérèse Fenet, pour arrérage d'une rente de 4 l 15 s 6 d, payable en novembre 1793

5          30 l, par François Lenglet, voiturier, pour une année de fermage, échue à la Saint-Rémy 1792, pour deux mesures de terre

6          19 l par François Crutel, charpentier, pour deux années de fermage et louage de biens échues à la Saint-Rémy dernière, ce pour 2 mesures de terre

7          32 l 15 s, par Jean Louis Joseph Demagny, cultivateur, pour fermage et louage de 2 mesures de terre échus à la Saint-Rémy dernier

8          91 l par Pierre Demagny, cultivateur, pour deux années de fermage de 6 mesures et demie de terre, échû à la Saint-Rémy dernier

9          17 l par François Cornu, voiturier, pour une année de fermage d'une mesure de terre

10        121 l par Jean-Baprtiste Demagny, pour une année de fermage et les arrérages de trois mesures de terre

11        50 l par François Joseph Petit, ménager, arrérages de cinq années pour une mesure de terre

12        4 l 10 s par Pierre Cornuel, garde des bois, pour six années de loyer des bancs

13        45 s par Hubert Blondel, cultivateur, pour trois années de loyer des bancs qu'il occupait dans le temple de la raison

14        15 s par Bulot, meunier, pour une année de louage de bancs

15        21 l 15 s, par Charles Deremetz et Antoine Delannoy, ménagers, pour arrérage d'un rente de 7 l 10 s, déduction faite du cinquième

16        2 l 11 s par Liévin Tavernier, brasseur, pour son banc

17        21 l que le comptable porte en recette d'une année de fermage de 6 quartiers qu'il occupe

Dépenses

1          7 l 4 s à Demagny pour 12 ormes qui ont servi à replanter le cimetière

2          54 l 16 s 6 d à Julien Bourbier, percepteur, pour la contribution de la fabrique, années 1791 et 1792

3          5 l à Carpentier, percepteur de Torcy, pour contributions des terres de la fabrique à Torcy, années 1791 et 1792

4          14 l, pour gratification à Petit

5          8 l, à Jean-Baptiste Bory, vitrier à Fruges, pour avoir raccommodé la vitre de l'église

6          50 s, à François Sempareille, de Fruges, pour acquisition d'une clochette

7          9 l, à Thomas Lassalle, pour avoir planté une haie d'épines eau cimetière

8          10 l, pour diverses cotisations, tant pour le convoi de la Belgique, les hommes de recrutement et la levée d'un pionnier, suivant mandement de la muncipalité

9          116 l 6 s, au citoyen Lemerchier, pour acquêts d'une année de fondation, échue au 1er janvier 1793, suivant son mémoire

10        5 l 19s, à Bracquart, pour le compte repris en son mémoire

11        7 l 4 s, à Bracquart, pour le compte repris en son mémoire

12        70 l 15 s, à Jean-Baptiste Petit, charpentier, pour objet repris au mandat de la municipalité

13        42 l 10s, à Pierre Petit, couvreur de paille

14        29 l 10 s, à Petit, pour objet mentionné au mandat ci-joint

15        63 l à Guillaume de Créquy, pour fourniture de cire

16        83 l, pour frais divers

17        50 l, à lemerchier, à compte de 115 l 6 s, qui lui sont dues pour fondations, pain, vin, blanchissage

18        15 l 10 s à Bracquart, pour avoir chanté la messe pendant huit mois

Compte établi le 1er janvier 1794: Blondel, officier, François Petit, receveur, Liévin Demagny, maire, Merle, agent national, Boulant, officier municipal, Bracqrat, secrétaire

 

Dettes passives et actives de la fabrique

Dettes actives

1          reste dû par Alexandre Boudry, cultivateur, pour fermage de terre, 264 l 12 s

2          par Jean-Baptiste Flory, voiturier, pour rente annuelle de 7 l 2 s, 26 l, 3 s

3          par Albertine Halleine, pour arrérage d'une rente annuelle de 6 l 5 s, 176 l 14 s 6 d

4          par Claude Dupuis, pour une rente de 9 l, 323 l 15 s 3 d et pour louage de bancs 30 l 15 s

5          par Antoine Loiselle, pour une rente de 6 l, 151 l 16 s

6          par Jean-François Brebion, journalier, pour une rente de 7 l 10 s, 39 l

7          par Alexandre Boudry, 8 l 6 s , pour louage de bancs

8          par François Boudry, cultivateur, 36 l 15 s, pour le fermage de deux mesures de terre, et 15 s pour loyer de bancs

9          par François Lenglet, voiturier, 30 l, pour fermage de deux mesures de terre

10        par Liévin Tavernier, brasseur, 15 s, pour louage de bancs

11        par François Joseph Baudelle, 4 l 10 s, pour six années d'arrérage de loyer de bancs

12        par les hoirs Pierre Demagny, charron, 3 l 15 s, pour cinq années de louage de bancs

13        par Alexandre Petit, cultivateur,  3 l 15 s, pour cinq années de louage de bancs

14        par les hoirs Pierre Deamgny, charron, 77 l 18 s, pour principal er acquisition de trois lots d'arbres vendus en 1787 sur le cimetière

15        par Louis Demagny,  3 l 15 s, pour cinq années de louage de bancs

Dettes passives

1          Le Merchier, 65 l 6 s, voir précédemment

2          Guillaume de Créquy, 41 l 10 s, pour de la cire

3           jean(Baptiste Merlen, cultivateur, ancien percepteur, 3& l 12 s, pour les vingtièmes entre 1778 et 1781.

Source

(PDC, 2L7/72)

 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter