Les prisonniers

Les prisonniers de guerre

300 000 Français furent détenus en Allemagne de 1914 à 1918. 40 000 moururent en captivité. Les prisonniers devaient travailler pour couvrir les frais de leur détention (agriculture, usine, travaux publics...). La plupart reçoivent une nourriture médiocre et leurs conditions de vie sont difficiles. Le statut du prisonnier était défini  par la convention de La Haye (1907).. A la fin de la guerre, des accords furent cependant passés entre belligérants pour rapatrier certaines catégories de prisonniers, via la Suisse.

Les prisonniers créquinois

Brebion Jude Bertuphe (Hameln)

Brebion Louis Auguste (Meschede)

Brebion Victor (Merseburg)

Brebion Victor François (Merseburg)

Candilier Arthur Gustave (Friedrichsfeld)

Coache Jules Augustin (Giessen)

Cornu Ernest Jules (Giessen)

Cornu Etienne (Merseburg)

Delrue Charles (Hameln)

Demagny Gaston (Stuttgart)

Demagny Louis (Merseburg)

Derolez Augustin Joseph (Giessen)

Derolez Jules Adolphe (Kassel et Ohrdruf)

Flory Jules Florentin (Munsterlager)

Huguet Eloi Clovis (Merseburg)

Merlen Jean-Baptiste  (Munster II)

Moncomble Crescent (Merseburg)

Moncomble Isidore Gaston (Manheim)

Montel Léopold (Merseburg)

Moronval Jules Alfred 

Wallon Ernest Auguste (Meschede)

Les lieux où ils furent prisonniers

Giessen

Friedrichsfeld

Hameln

Kassel

Manheim  

Merseburg

Meschede

Munster II

Munsterlager

Ohrdruf

Stuttgart

Ce site sur les prisonniers et les camps de prisonniers en Allemagne vous apportera une foule d'indications utiles sur les principaux lieux d'internement

prisonniers-de-guerre-1914-1918

 

 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter