Créquy (Pas-de-Calais)

 

Les métiers du textile

Les tisserands

            Il y avait en 1846 à Créquy trois tisserands. Les gens produisaient leur lin et leur chanvre, ce qui, une fois mis en fibres, produisait un fil et un tissu de première force.

            J'ai bien connu mon grand-oncle Benoît Debuire, décédé en 1920 âgé de 92 ans, qui avait un costume en croisé encore très beau et propre et qu'il mettait depuis 20 ans ; sa soeur Céline Debuire, décédée à 93 ans à peu près la même année que son frère, filait et tricotait la laine des moutons, et faisait le fil à coudre avec le chanvre dans le pays. Ils habitaient en haut de la rue Méranville à gauche à Verchin.

 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter