Créquy (Pas-de-Calais)

 

Poursuites de l’abbaye pour défaut de paiement de dîme de laine par des habitants du Préhédré, 19 janvier 1573. (A.D. 62, 27H2)

            Condamnation par le Conseil d’Artois des nommés Pierre du maisnil l’aîné, Pierre du maisnil le josne, oncle et neveu, Jehan baudry et d’un certain Jannet dont la femme était veuve en précédente noces d’un nommé Godeffroy, tous demeurant au Pré Hesdré paroisse dudit Créquy à payer à l’abbaye de Ruisseauville un droit de dîme sur la laine procedans des blanches bestes,habituellement de ung cent de veaures de laines, droit qu’ils ont refusé de mayer en Mai dernier. Ce droit se monte ici à 20 veaures de laisnes et 10 agneaulx vaillable chacun agneau et veaure lung portant laulte 12 pattars pieche quy estoit à raison de 200 veaures desppouilliez et de 100 agneaulx par chacun turbateurs saulf juste estimation escheans oultres les amendes induites par le placcart de sa Majesté pour le faict de denegation dicelluy droict de disme(…).

 Poursuites de l’abbaye contre Ernoult Groullart et Anthoine Dallette, de Créquy, 22 décembre 1573. A.D.62, 27H2.

Les gouverneur président et gens du Conseil provinchial darthois. A tous ceulx quy ces presentes lettres verront salut. Comme les Relligieulx abbé et couvent de Ruisseauville aient obtenu notre comission de complaincte en ces de saisine et de nouvelles narrées que entre aultres leurs biens et possessions leur compectoit et appartenoit certain droict de disme que lon nomme vulgairement disme de may  quy se pendoit coeuilloit  et levoit au villaige et paroisse de Crecquy deppendences et limites dicelle paroisse quy estoit tel que de chacun cent de veaures de laines procédans de blanches bestes que les labouriers et aultre habitans dicelle paroisse avoient et détenoient ensamble de chacun cent daigneaulx aussy provenans des blanches bestes au prouffict des impetrans que iceulx habitans leur estoit tenus paier et furnir ou à leur fermier ou commis durant le mois de may et par chacun an signamment la veille du jour St Nicollas audit mois de may Et de ce aussi pour user et possesser en estoinet lesdits impétrans en toutes bonnes possessions et saisines affirmatives negatives et mixtes desquelles et aultres plus pertinentes à ladite matiere de notre Eglise et leus predecesseurs avoient toujours joy et possessé par tel et sy longtemps quil nestoit mémoire du contraire dumoings par temps suffisant et vaillable pour toutes bonnes possessions et saisines avoir acquis garder et retenir paisiblement et publicquement et par les derniers ans et exploix au veu et sceu de Jehan bourel, Ernould Groullart, Noelle Mouchart, Anthoine dallette, Jehan desmuchy et Jehan Bourel (sic) tous habitans et demourans audit Crecquy et de tous aultres quy ce avoient vollu veoir et scavoir ce nonobstant lesdits dessusnommez ou aultres à leur adveu et dont ilz avoient eu le faict pour agreable sestoient ingérez de reffuser le paiement et satisffaction dudit droict de disme tel que dessus depuis an et jour encha eu l’égard à l’introduction de ceste poursceulte en troublant et empeschant partant lesdits impetrants en leursdits droix possessions et saisines à escheant en amende du double dicelluy droict selon le placcart de sa majesté lesdits droicts portant à l’endroit de chacun d’iceulx turbateurs respectivement au nombre de 20 veaures de laines et 10 aigneaulx vaillables chacun veaure et agneau 12 pattars quy estoit à raison de 200 veaures et 100 agneaulx chacun sulf juste estimation lesquels troubles il navoit vollu restablir et satisffaire à tort sans cause… Pour ces causes lesdits impetrans auroient ladite commission de complaincte faict mestre à exécution selon ses termes allencontre desdits Groullart, Dallette et Bourel ausquelz pour lopposition par eulx ad ce créé auroit esté assigné pardevant nous aux plais y tenus le 7ème jour de Juillet dernier que lors de la part desdits impetrans par Me Pasques Dubois advocat pour Franchois Broude leur procureur auroit esté constitué affin destre maintenus et gardez en leurdits droitx possessions et saisines tant pour le droict de disme ordinaire que le paiement au double dicelle et que lesdits turbateurs fussent condemnez restablir le trouble tel que de raison, requerans la procedeure du litigieulx en cas ed proces, demandant despens surquoy lesdits turbateurs se seroient laissiez mectre en deffault…. Scavoir faisons que veu ledit deffault nous pour le prouffict dicelluy avons lesdits demandeurs de par le Roy notre sire et nous pour justice maintenu et gardé maintenons et gardons es droix possessions et saisines cy dessus déclairrées pour le droict principal de la disme en question tant seulement levans à leur prouffict la maison de justice apposée à la chose contentieuse en ce Regard sy avons lesdits défaillans condempné regardé le trouble tel que de raison avecq es depens de ceste poursceulte à notre legation En tesmoing de ce nous avons faict mectre le seel dudit Conseil à ces presentes quy furent faictes et prononchées en jugement le 22è jour de Décembre 1573.

 

 

 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter