Créquy (Pas-de-Calais)

 

Témoignage du Surgeon sur Créquy.

(Texte de César Bracquart, musique d'Ernest Dufourny)

 

Paroles de C. Bracquart - Musique de J. Dufourny.

Allegretto. 1er couplet :

1er couplet

Des gloires de Créquy, le témoin séculaire,

Vieux Surgeon, ton flot pur les réfléchit cent fois.

Aujourd'hui, dans ton lit, bouillonne avec colère L'envie ose élever la voix.

Mais non, coule tranquille, et méprisant l'envie, Redis-nous, redis aux échos

Ce qu'entendit cent fois notre oreille ravie,

Dans le murmure de tes flots.

 

Refrain

Et le Surgeon jaillit dans son val solitaire,

Où les petits oiseaux chantent avec mystère.

Dans sa coupe de roc, boivent les sangliers.

Et le Surgeon redit dans son val solitaire.

Honneur, Honneur ! à cette terre.

D'où sont sortis de preux chevaliers.

Honneur, Honneur ! à cette terre

D'où dont sortis de preux chevaliers.

 

2ème couplet :

J'ai vu, dit le Surgeon près de ma forêt sombre,

J'ai vu naître Créquy, fief d'illustre renom.

Et les créquiers touffus qui me donnaient leur ombre,

A Créquy donnèrent son nom.

J'ai vu ce beau castel, aujourd'hui qui s'écroule,

Dresser sa couronne de tours ;

Des guerriers, des prélats, j'ai vu passer la foule.

Quels fils ! Créquy ! Quels nobles jours !

 

3ème couplet :

J'ai vu Ramelin II, le seigneur noble et sage,

Qui donna Ruisseauville, aux moines qu'il aimait.

Les seigneurs, ses voisins, admiraient son courage,

Et sa foi vive les charmait.

J'ai vu Baudoin, Bouchard et le fier catholique

Gérard le croisé, noble coeur,

Qui nous a rapporté le nom patronymique

Des lieux qu'il traversa vainqueur.

 

4ème couplet :

J'ai vu Raoul, laissant son épouse éplorée,

Se croiser à son tour et partir fièrement.

Dix ans, il fut parti, sa mort était pleurée.

Quand il revint soudainement.

Captif des Sarrazins, au rang de leurs esclaves,

Dix ans il avait dû souffrir,

Avant que de pouvoir secouant ses entraves.

A Créquy, retourner mourir.

 

5ème couplet :

J'ai vu des siècles entiers, sur ma rive fleurie,

J'ai vu passer : prélats, diplomates, guerriers,

Défenseurs invaincus du Christ, de la Patrie.

Tous bons chrétiens, bons chevaliers.

A tous, j'ai survécu, pour chanter leur mémoire.

Et la répéter aux échos ;

Mais des ducs de Créquy, les immortelles gloires,

Sont plus nombreux que mes flots !

 

Retour à la page d'accueil

Ce site est édité par le Comité d'Histoire du Haut-Pays, sous la direction de René Lesage.

 Une adresse pour nous contacter